Blog


ecommerce noel

La check list avant le rush de Noël

Penser à Noël alors qu’il fait encore un temps à se promener en t-shirt – c’est tout de même un peu grotesque. Les marchands en ligne devraient déjà être prêts pour la saison de vente la plus « chaude » de l’année. Voici quelques conseils pour ne pas rater le coche.

Au milieu de l’interminable été 2018 qui bat tous les records de chaleur, les premiers supermarchés proposaient déjà du pain d’épices au début du mois de septembre. Cela peut sembler exagéré à une période où les températures donnent plutôt envie de plonger dans une piscine et de déguster une bonne glace. Mais depuis que la guerre des soldes, à l’occasion du Black Friday et du Cyber Monday aux États-Unis, a traversé l’Atlantique, l’e-commerce français, se voit contraint de sonner bien plus tôt que d’habitude le début de la période commerciale de fin d’année.

Noël représente ¼ du chiffre d’affaire de l’année

Selon l’association allemande de commerçants « Handelsverband Deutschland HDE », environ 12,2 milliards d’euros de ventes ont été effectuées en ligne au cours des deux derniers mois de l’année précédente, soit environ un quart du chiffre d’affaires annuel total de 48,7 milliards d’euros, avec une forte tendance à la hausse.

Les principaux générateurs de revenus étaient les jouets, les livres, l’électronique grand public, les montres et les bijoux ainsi que les cosmétiques et les articles de toilette. Parmi les cadeaux de Noël les plus populaires figuraient également les chèques-cadeaux, les offres culturelles, les vêtements, les prestations de bien-être et les voyages.

Attirez l’œil avec un design adapté

Que ce soit dans les magasins physiques ou en ligne, les clients achètent d’abord avec leurs yeux. Pour les marchands en ligne, cela signifie qu’ils ont tout intérêt à décorer leur présence sur Internet aussi richement que le font les boutiques physiques. Étant donné que de plus en plus de clients achètent en ligne, il convient de veiller à ce que le site marchand ne soit pas non plus trop surchargé. Là où la gamme de produits le permet, un peu de kitsch ne fait pas de mal, mais là encore, l’essentiel est de faire preuve de lucidité et de sensibilité.

Soignez vos emballages cadeaux

La décoration de Noël ne fait pas tout ! Il ne faut pas oublier les emballages cadeaux appropriés et les petits présents à insérer dans chaque colis. Il peut s’agir d’un dépliant publicitaire ou d’un bon d’achat promotionnel. Vous pouvez attirer vos clients avec de fortes remises à l’occasion du Black Friday, du Cyber Monday et juste avant la veille de Noël. Le marketing ne devrait pas lésiner sur les « Buzzwords », tels que « cadeaux », « idées cadeaux », « bons d’achat », etc.

Utilisez les médias sociaux comme source d’informations

Facebook & Cie, ce n’est pas la tasse de thé de tout le monde. Mais que vous fassiez de la publicité sur des réseaux sociaux de ce type ou non, cela vaut vraiment la peine d’y jeter un coup d’œil de temps en temps et d’identifier les tendances actuelles. Un exemple populaire est le buzz autour du Hand Spinner, dont le succès en 2017 était tel qu’il y avait eu d’immenses ruptures de stocks et que les écoles s’étaient vues contraintes d’interdire. De même, qui aurait pu prévoir le succès de Pokémon Go en 2016 alors que Nintendo était déjà en passe d’abandonner ?

Embauchez de la main d’œuvre temporaire si nécessaire

Bien que les semaines avant et après Noël promettent souvent des chiffres d’affaires mirobolants, ces derniers ne viennent pas sans contrepartie. Cela nécessite un investissement supplémentaire dans le marketing, mais aussi dans le personnel, la logistique, le frontend et le backend. Le déploiement supplémentaire de personnel devrait être planifié suffisamment à l’avance, car la concurrence ne connaît pas la trêve et recrute également des travailleurs temporaires. Cependant, il ne suffit pas de planifier seulement jusqu’à la veille de Noël. En effet, l’expérience a montré que les ventes de Noël peuvent se poursuivre jusqu’à la fin janvier, surtout depuis que les dons en argent et les bons d’achat deviennent de plus en plus populaires auprès des jeunes consommateurs. Et pour de nombreux e-commerçants, ce n’est qu’après Noël que commence la grande vague des retours. Il se peut que le cadeau ne plaise pas, ou que des produits vendus par les fabricants avec des remises insensées se révèlent être des produits reconditionnés ou de seconde main. Une activité supplémentaire qui nécessite également la mise à disposition d’une main-d’œuvre suffisante.

Vérifiez votre bande passante et sécurisez vos serveurs

Outre l’augmentation des besoins en main-d’œuvre ou en personnel temporaire, il convient également de vérifier si les largeurs de bande passante et les capacités des serveurs sont suffisantes pour résister à la ruée attendue. En cas de doute, une boutique en ligne devrait se renseigner auprès de son fournisseur de services ou de son prestataire.

Selon les cas, il peut également être utile de créer une page de renvoi spécialement pour Noël, voire une page dédiée avec des conseils en matière de cadeaux. Naturellement, l’apparence de ces pages doit être au moins aussi professionnelle que la boutique en ligne proprement dite. Si vous n’avez pas les compétences requises pour les concevoir vous-même, vous avez tout intérêt à demander conseil à une agence ou un designer web professionnel. Si l’offre le permet, il est également possible de s’adresser spécifiquement aux comités d’entreprises qui recherchent des cadeaux pour leurs employés et leurs clients fidèles.

Intégrez une marketplace

En période de fin d’année, les marketplace s’apparentent en fait à de véritables marchés de Noël. Il faut être prêt à investir et à renoncer à une partie de son bénéfice, cela peut réellement en valoir la peine.

C’est à chacun de décider si cela est intéressant pour sa boutique en ligne de proposer temporairement une offre dédiée sur une marketplace, et cela dépend bien entendu également de la nature des produits proposés. Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que les délais de livraison sur ce genre de plateformes sont souvent plus « sportifs » et qu’il peut être nécessaire de s’adapter à ce rythme, même si une livraison le jour même n’est pas nécessaire, les seuls à pouvoir proposer un tel service étant les géants bien connus du secteur. Mais il n’y a rien de pire à Noël que le cadeau commandé et attendu et qui n’arrive que quelques jours plus tard. D’une part, le client en question ne reviendra pas, et d’autre part, vous risquez également des avis médiocres qui peuvent décourager d’autres acheteurs potentiels.

Un bon conseil est de créer une to-do list et de vous demander si vous avez pensé à tout. Bien sûr, cela inclut aussi la période post Noël, lorsque les enfants se précipitent dans les magasins virtuels avec leurs poches remplies de dons en argent ou de bons d’achat. La bataille des rabais qui s’ensuit peut sembler épuisante, mais elle peut aussi s’avérer payante pour les petites boutiques en ligne. Bien entendu, il faut anticiper les retours. Cela comporte également de nouveaux défis en ce qui concerne le traitement des paiements.