Blog


ecommerce et mode

Le potentiel de la mode en ligne ou comment faire de vos clients des personnes uniques

Les entreprises de la mode sont de véritables lanceurs de tendances dans le domaine de l’e-commerce. Les clients apprécient de pouvoir personnaliser leur style à l’aide d’outils de configuration. Les boutiques de mode peuvent se démarquer en répondant parfaitement aux attentes de leurs acheteurs.

Le secteur de la mode sur Internet est un secteur d’activité gigantesque. Selon l’institut Statista, le chiffre d’affaires total de l’industrie de la mode en ligne s’élève déjà à 481 milliards de dollars et devrait atteindre 731 milliards de dollars en 2022. D’ici 2027, plus de la moitié des articles de mode devraient être vendus en ligne et non plus dans le commerce classique.

Les marchands en ligne qui souhaitent participer à cette croissance devraient avant tout miser sur des offres personnalisées. Les clients ne veulent plus seulement faire du shopping, mais retrouver leur propre personnalité et se laisser inspirer.

Néanmoins, la pression concurrentielle est énorme et les petits marchands en ligne ont beaucoup de mal à lutter contre des géants comme Amazon ou Zalando. Seuls quelques-uns d’entre eux sont en mesure de rivaliser avec l’étendue de l’offre de ces géants. Peu sont en mesure de proposer une gamme de produits aussi diversifiée que celle de ces mastodontes du web.

Miser sur la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle

Le seul moyen de s’en sortir reste l’individualité. Créer des outils de configuration permettant à l’utilisateur de configurer son propre style en personnalisant les vêtements grâce à la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle jouent ici un rôle clé.

Les réseaux sociaux ne doivent pas non plus être négligés pour amener les clients sur votre boutique. En outre, la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle permettent une expérience d’achat en trois dimensions. Ainsi, il est possible d’adapter une tenue à sa morphologie avec des couleurs et des combinaisons individuelles, puis de « l’essayer » virtuellement.

L’immersion, c’est-à-dire le fait que l’environnement virtuel est perçu comme réel, est très prometteuse. Le client doit se sentir proche des produits, que ce soit sur une plage de rêve en maillot de bain ou dans un paysage d’hiver vêtu d’un manteau quelle que soit la saison.

Les clients veulent voir des produits qui les mettent en valeur et optimisent leur apparence personnelle. Des photos des vêtements sous différents angles ou, mieux encore, une vue tournante en 3D les aide à passer à l’acte d’achat. Grâce à la fonction de zoom, les clients potentiels doivent pouvoir se rapprocher des détails importants. Il suffit de placer une photo sur la page principale, mais lorsque l’utilisateur clique dessus, le lien vers la page devrait apparaître sous forme de pop-up avec de nombreuses vues différentes.

Proposer des offres actualisées

Les offres spéciales, les promotions limitées et les campagnes saisonnières doivent être particulièrement mises en évidence. Le client doit toujours avoir le sentiment que la boutique lui propose l’offre la plus intéressante et la moins chère. Les cycles de production sont courts, et il en va de même pour la durée d’attention. Avec le marketing automatisé, il est possible de trouver le juste équilibre entre les stocks et l’intérêt des clients.

Adapter vous aux acheteurs mobiles

Depuis déjà 2 ans, beaucoup de personnes n’utilisent plus de PC, mais font presque tout sur leur smartphone. Pour l’expérience d’achat, les petits écrans des téléphones portables ne sont certes pas idéaux, mais cela ne vous dispense pas de vous adapter à l’évolution du comportement des clients et de leur fournir un site marchand optimisé pour l’accès mobile. La page mobile doit être alignée sur l’écran typique d’un smartphone, c’est-à-dire étroite et bien ordonnée. Les clients doivent vivre une expérience qui facilite leur saisie et leur permet de retrouver facilement leurs favoris.

Augmenter le taux de conversion

Le taux de conversion, c’est-à-dire le rapport entre l’intérêt pour un produit et la décision d’achat, se situe entre 1 et 2 % pour les achats en ligne. Ce taux est influencé par de nombreux facteurs, comme la complexité du produit, le marché de niche, le processus de check out et plus encore. Vous pouvez augmenter le taux de conversion de votre e-commerce en observant attentivement le comportement des clients, en tirant les bonnes conclusions et en prenant les mesures appropriées lorsque cela est nécessaire. Essayez de savoir si la livraison ou les retours gratuits sont avantageux et sont rentable pour votre entreprise. Le client déteste les obstacles, alors évitez-les. L’expertise d’une agence web expérimentée peut souvent faire des miracles dans ce domaine.

Gérer les retours

Le sujet des retours est un point sensible. Les clients sont gâtés par des sites marchands comme Zalando et attendent des retours gratuits même de la part de petites boutiques. Des taux de retour entre 20 et 40 % ne sont pas inhabituels pour les boutiques de mode. La principale raison invoquée par les clients est que les vêtements ne sont pas à leur taille. Les cabines d’essai virtuelles, complétées par des conseils avisés sur la forme et la silhouette, peuvent aider à atténuer ce phénomène et vous permettent de maîtriser vos taux de retour.

Mieux fidéliser les clients

Une fois qu’un client a choisi votre boutique, vous devez faire tout ce que vous pouvez pour le fidéliser. Regardez comment les grandes enseignes conçoivent leurs programmes de fidélité et essayer de vous en inspirer pour optimiser votre propre offre. Les clients fidèles doivent être récompensés par des offres spéciales et des remises.

Proposer des options de paiement diversifiées

Lorsque les bases de la boutique en ligne sont solides et que le client finit par choisir un produit, une plateforme de paiement professionnelle évite les frustrations et les annulations d’achats. Le processus de paiement en ligne doit être sécurisé, rapide et dûment validé. En plus des paiements par carte bancaire, il est recommandé de proposer également diverses variantes telles que le le prélèvement automatique ou les paiements en différé qui permettent à l’acheteur d’essayer avant de valider son paiement.