Blog


e-commerce tendances

Les opportunités du e-commerce en France jusqu’en 2024

Selon les études de marché de Market Insight, le marché du commerce électronique en France connaîtra une croissance annuelle de 10,4 % jusqu'en 2024. L'expansion du réseau ouvrira des nouveaux groupes de clients et offrira de nouvelles opportunités aux détaillants en ligne.

108 milliards de dollars (90 milliards d'euros) ont été dépensés sur les marchés du e-commerce en France en 2018, selon une étude de Market Insight. D'ici 2019, le cap des 100 milliards devrait être franchi. Selon l'étude, ce chiffre devrait atteindre 185 milliards de dollars d'ici 2024, ce qui correspond à un taux de croissance annuel moyen de 10,4 %.

Cette croissance robuste offre de nombreuses opportunités pour les e-commerçants dans divers secteurs d'activité. A l'heure actuelle, les dépenses de vente au détail en ligne en France sont encore inférieures à la moyenne européenne. Ceci est dû à la faiblesse des connexions Internet dans la France rurale. Jusqu'à présent, seulement 31% des communautés rurales disposent d'un accès Internet haute vitesse, mais Up Le Mag s'attend à une amélioration significative d'ici 2022. L'Union européenne soutient la connexion en réseau des zones rurales par des subventions. Ce projet d'extension du réseau est très positif pour les commerçants en ligne. Comme de plus en plus de particuliers bénéficient d'un bon accès au réseau, l'importance du marché B2C (business-to-consumer) est en forte croissance.

Malgré les obstacles actuels, la France est déjà le leader européen de la distribution alimentaire en ligne. Selon une étude des Echos, les consommateurs français couvrent 6,6 % de leurs besoins quotidiens par des achats sur Internet, contre seulement 0,7 % en Allemagne. La vente au détail d'aliments sur le Web devrait également connaître une forte croissance de plus de 11 % au cours des prochaines années. D'ici 2025, le chiffre d'affaires du segment alimentaire devrait atteindre 13,5 milliards d'euros, soit le double du chiffre actuel.

Le commerce électronique mobile en plein essor

Une autre tendance qui va changer le commerce en ligne est que de plus en plus de gens utilisent leurs appareils mobiles, smartphones et tablettes au lieu de leurs PC pour passer leurs commandes en ligne. Cela signifie que les détaillants devront adapter leurs sites pour offrir la meilleure expérience possible sur les appareils mobiles. Sur les écrans plus petits, les images et le texte devraient être utilisés plus modérément, et l'utilisation de la vidéo n'est pas toujours judicieuse car la bande passante est encore plus faibles que pour les ordinateurs de bureau, également en termes de couverture réseau dans les zones rurales.

La cybercriminalité prend de l'ampleur

Toutefois, ces tendances positives ont aussi un inconvénient. Il devient de plus en plus attrayant pour les cybercriminels d'attaquer les boutiques en ligne. Les pirates veulent extorquer de l'argent via des demandes de rançons (Ransomware, Ransomlogiciel) et voler les données des clients, en particulier les informations de paiement et l'accès aux cartes de crédit. Les e-commerçants doivent donc continuer à prendre la sécurité très au sérieux dans les années à venir et prendre les mesures appropriées. Cela signifie qu'un antivirus et un pare-feu sont indispensables.

La méthode d'attaque par hameçonnage, c'est-à-dire l'espionnage de données confidentielles par espionnage, est encore plus problématique sur les appareils mobiles que sur les ordinateurs de bureau. Le nombre d'utilisateurs d'appareils mobiles qui sont victimes d'attaques d'hameçonnage augmente de 85 % par an.

Les entreprises s'appuient sur des pares-feu, des passerelles de messagerie sécurisées, une protection antivirus et une formation des utilisateurs pour se défendre contre les attaques de phishing. Cependant, cette approche ne fonctionne que sur des ordinateurs fixes. Ceci est difficilement transférable sur les appareils mobiles et les applications mobiles deviennent de plus en plus une passerelle pour les attaquants.

Pour sécuriser leurs sites mobiles, de nouveaux concepts de sécurité sont nécessaires, qui ne s'arrêtent pas au niveau du pare-feu, mais incluent également la gestion des identités, la sécurité du cloud et des appareils.

Crypter votre site et, plus important encore, toutes les informations de paiement. Travaillez avec des fournisseurs de services de paiement qui offrent un concept de sécurité vraiment complet.

Les plus grands sites de vente en ligne en France

Mais qui réalise actuellement le plus gros chiffre d'affaires du e-commerce en France ? Il n'est pas surprenant qu'Amazon mène ici, et de loin. Les suivants sont Cdiscount, Booking.com, Fnac, vente-privee, Oui.sncf, e-Bay, Carrefour, Groupon, E.Leclerc, Leroy Merlin, Wish, AirBnB, Darty et La Redoute.

Quatre d'entre elles se caractérisent par une forte présence sur le marché des appareils mobiles, à savoir vente-privee, Oui.scnf, Wish et Groupon.

French Days, le « Black Friday » français

Cette année, les Journées françaises du commerce électronique, l'équivalent français du Black Friday, sont couronnées de succès. Cette année encore, de nombreux détaillants attirent leurs clients avec des offres spéciales. Six e-commerçants français ont lancé cette initiative en 2018 et ont vécu des retours très positifs. Nathalie Balla, Codirectrice Générale de La Redoute et du Relais Colis, résume : " La première édition des Journées Françaises au printemps a montré une réelle volonté des consommateurs français pour cet événement ".

Le e-commerce via les réseaux sociaux favorise les achats spontanés

Les commerçants en ligne sont bien avisés d'adapter les offres de leur boutique en ligne aux principaux médias sociaux, tels que Facebook et Instagram, car ils attirent un groupe cible financièrement solide qui est enclin à faire des achats spontanés.

Facebook a le vent en poupe. De plus en plus de gens commandent des marchandises directement via Messenger, ce qui est une véritable révolution dans le commerce électronique. Les 35 millions d'utilisateurs de Facebook en France constituent un énorme groupe cible. Et les utilisateurs utilisent Facebook Messenger pour acheter et payer sans jamais quitter l'outil. Le nombre élevé d'achats spontanés par rapport au commerce électronique traditionnel est remarquable.

 

Dans l'ensemble, les perspectives d'avenir pour les commerçants en ligne français sont très bonnes. Mais ils doivent améliorer la sécurité en ligne et utiliser de nouveaux canaux de vente pour saisir toutes les opportunités.